Importance du BYDV sur orge et avoine en Tunisie et évaluation de l'infection virale sur leur qualité fourragère

Published Date
September 01, 2017
Type
Journal Article
Importance du BYDV sur orge et avoine en Tunisie et évaluation de l'infection virale sur leur qualité fourragère
Authors:
Asma Najar
Hajer Ben Ghanem, Safaa G. Kumari, M. Zayani, A. Abdelkefi, T. Najar

Les céréales sont considérées comme des cultures stratégiques en Tunisie de par leur importance économique et les emblavures qu’elles occupent. Les maladies virales plus particulièrement le virus de la jaunisse nanisante de l'orge (BYDV), présentent une contrainte majeure limitant l’expression des potentialités génétiques de la plupart des espèces et variétés cultivées. La présente étude a pour objectifd' évaluer d'une part l'incidence du BYDV et sa répartition géographique en fonction des régions céréalières et d'autre part d'identifierl'effet du virus sur la biomasse et la qualité fourragère des deux espèces orge et avoine utilisées pour l'alimentation du cheptel. Des prospections ont été réalisées durant la campagne 2015/2016 dans les régions du Nord-est (Bizerte, CapBon, Mateur) et Nord-west (Kef, Fahs) ainsi qu'au Centre (Kairouan). Les tests sérologiques Tissue blot immunoassays (TBIA) révélent pour l'orgeune contamination importante du virus (40%) dans les régions de Mateur, Fahs et Bizerte. Pour l'avoine, l'incidence du BYDV était plus importante à Mateur (35%) suivie des régions de Bizerte et Cap bon avec un taux d'infection similaire (23%).Des analyses sérologiques plus spécifiques ont mis en évidence la prépondérance du virus BYDV-PAV par comparaison au CYDV-RPV avec des taux de 18% pour l'orge et 57% pour l'avoine. Sous l’effet d'une inoculation par le BYDV, des diminutions importantes de la bioamasse a été enregistrée pour l'orge et a atteint 48% et 50% respectivement pour Manel et Rihane suivi de la variété d'avoine Meliane (42%) stipulant une sensibilité de ces variétés au virus. La composition chimique des différents échantillons d’orge et d’avoine analysés montre que seules les teneurs en lignine (ADL) présentent une différence significative entre les deux variétés au sein des deux espèces. En effet Rihane est plus riche en ADL que Manel de 80%. Il en est de même pour Bizanta qui dépasse Meliane de 58%.

Citation:
Asma Najar, Hajer Ben Ghanem, Safaa Kumari, M. Zayani, A. Abdelkefi, T. Najar. (1/9/2017). Importance du BYDV sur orge et avoine en Tunisie et évaluation de l'infection virale sur leur qualité fourragère. Journal of new sciences, Agriculture and Biotechnology, 45 (2), pp. 2460-2472.
Keywords:
gcms
dpph
décoction
activité antioxydante
allium
infusion
polyphenols